Accueil Les techniques du Polyuréthane Projeté Isolation et étanchéité sur toitures

Isolation et étanchéité sur toitures

DESCRIPTION
Principe du système d’étanchéité par projection polyuréthanne
Le système  est une « Etanchéité / Isolation » réalisé « in situ » par projection de mousse  polyuréthanne bi-composante d’une densité de 60 kg par m3 revêtu d’un épiderme anti-ultraviolets. Ce système s’applique sur tous les types de toitures industrielles ou collectives.
Cela consiste à réaliser en 3 projections  successives de 15 mm de polyuréthanne chacune, une isolation et une étanchéité d’une épaisseur de 40 mm + ou – 5 mm 
Le  système,  est une véritable chape Isolante et Etanche sur 40 mm d’épaisseur sans joints ni recouvrements, l’ensemble des relevés et sorties en toiture se trouvant également traités comme les surfaces courantes.
La protection « anti-ultraviolet » du polyuréthanne est assurée par la mise en œuvre des épidermes polyuréthanne mono ou bi-composant.
Une protection mécanique et anti-poinçonnante complémentaire peut être assurée par un épiderme polyuréthanne bi-composant dénommé POLYURÉ.
Domaine d’emploi

Ce  système d’étanchéité s’applique sur tous les types de toitures ; terrasses béton, toitures fibrociment, bacs acier, bacs alu, bacs acier galvanisé, shingle*, voûtes.
* Shingle sur support en panneaux agglomérés ou contreplaqués « voir  chapitre mise en œuvre ».
On devra tenir compte de la charge complémentaire apportée par le système d’étanchéité.
On veillera, lors de l’exécution des travaux, à respecter les conditions de charge autorisée par le support concerné.
MISE EN OEUVRE
Mode opératoire

L’isolation / Etanchéité de la toiture  est obtenue par projection de 3 couches successives et croisées de polyuréthanne ayant une densité de 60 kg par m3.
La projection se fait sur un support préalablement préparé avec soin. (Lavage haute pression, arrachage des anciennes étanchéités, etc.)

 projection sur bacs cintrés

Le polyuréthanne avant sa mise en œuvre est à l’état liquide, et est conditionné en fûts de 200 litres ou en conteneurs de 1000 litres. Le polyuréthanne utilisé est un bi-composant, Polyol « partie A » et Isocyanate « partie B » avec un rapport de 1/1.
A partir d’un camion atelier, totalement équipé « Machine de Projection avec Régulation Thermique, Groupe Electrogène, Compresseur à Vis, assécheur d’air, Pompes Doseuses, etc. » nous allons transformer le polyuréthanne liquide en polyuréthanne solide et rigide.
Le polyuréthanne est prélevé dans les fûts ou les conteneurs, par 2 Pompes de gavage,  Partie « A » et Partie « B »   et est acheminé par 2 circuits distincts vers la machine de projection, qui va se charger de plusieurs opérations :

1er   les mettre en pression.

2ème les mettre en température.

3ème les acheminer vers le pistolet de projection à travers des tuyaux chauffants et à haute pression.

A partir de ce moment les travaux de projection peuvent commencer !
Le projeteur de polyuréthanne, lorsqu’il actionnera la gâchette de son pistolet, va libérer les deux composants A et B qui passeront à travers une buse de projection, buse qui remplit 2 rôles, permettre un mélange intime des 2 composants et créer un jet directionnel.

Le jet de polyuréthanne, maintenant intimement mélangé, va venir se projeter sur la toiture et dans les 3 secondes qui vont suivre l’impact sur le support à isoler et à étancher, la transformation appelée  «  Expansion » va se réaliser.

Cette « Expansion Exothermique » va générer une couche de polyuréthanne rigide de 15 mm d’épaisseur.

Nous répéterons cette projection 3 fois, et en croisant le sens de projection, pour obtenir une épaisseur de 40 à 45 mm de polyuréthanne rigide et étanche.

La mise en œuvre est soumise à des règles climatiques très strictes :
- Température des supports supérieure ou égale à 15°
- Vent faible ou nul
- Absence de pluie
- Absence de brouillard
- Contrôle en continu des températures des produits

Les supports
Béton :
La toiture en béton doit être propre, sèche, exempte de graisse, tache d’huile, dépoussiérée.
Fibrociment amianté ou non :
Le fibrociment doit être lavé à la haute pression « 250 bars » débarrassé de toutes mousses végétales et taches, les fixations corrodées doivent être traitées en anticorrosion, trop dégradées elles doivent être changées.
Le fibrociment avant projection doit être sec, exempt de taches de graisse, d’huile, dépoussiéré.
Dans le cas de plaques fissurées ou  friables elles seront systématiquement changées.
Bacs Acier ou Alu
Les bacs  doivent  être lavés à la haute pression « 250 bars » débarrassés de toutes mousses végétales et taches, les fixations corrodées doivent être traitées en anticorrosion, trop dégradées elles doivent être changées.
Les bacs avant projection doit être sec, exempt de taches de graisse, d’huile, dépoussiéré.
Les taches de rouille pouvant existées doivent faire l’objet d’un traitement antirouille.
Si nécessaire un couturage des bacs sera réalisé.
Support Bois :

Les supports bois doivent être sains, sec, exempt de taches de graisse, d’huile et d’humidité.
Les supports bois rencontrés sont en général  des supports en panneaux de particules ou en contreplaqué qui servaient à la mise en place des étanchéités en Shingle.
Le Shingle est impérativement arraché de son support par tous moyens appropriés.
Les Anciennes étanchéités.
Elles sont systématiquement arrachées sur les supports béton y compris les relevés d’étanchéité.
Elles font l’objet d’une fixation sur les bacs acier posés en support d’étanchéité à raison de 5 fixations par m2, mais peuvent être arrachées en fonction de leurs états.
Eclairants existants

Dans le cas d’éclairants existants 2 solutions sont possibles, soient ils sont conservés et dans ce cas une costière sera créée et le panneau éclairants sera doublé ou changé pour une double peau (éviter la condensation) soient ils sont obstrué et dans ce cas il est mis en œuvre dans le creux des ondes, des fers à béton de 8 mm de diamètre avant qu’ils soient recouvert de l’étanchéité / isolation.
CONDITIONS D’ENTRETIEN

La condition de durabilité ne peut être satisfaite que si l’ouvrage est entretenu et utilisé conformément à sa destination.
L’étanchéité réalisée doit subir un entretien régulier «  1 fois par an » de bonnes fonctions, tel que, nettoyage des évacuations des EP enlèvement de tous corps étranger qui entraver le bon fonctionnement de l’étanchéité.
REPARATIONS

Les réparations ne peuvent être effectuées que si le support est sec.
Les conditions de températures et d’hygrométrie indiquées précédemment seront respectées.
Les petites réparations ne nécessitent pas, en principe, l’utilisation du matériel de projection.
La technique courante consiste à utiliser un mastic polyuréthanne après nettoyage et préparation de surface.
Dans le cas de grosses réparations il y a lieu de recourir au matériel d’origine.
GARANTIES

Le système  donne lieu à une garantie décennale d’étanchéité.

 

Exemple avant - après sur fibrociment

Exemple avant - après sur bacs acier

 
Infos - Evénements
Recherche